Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 avril 2017

Macron, Le Pen & la falsification des signes

La présence de nombreux drapeaux français, agités dans les meetings de Macro, apparaît quelque peu loufoque : pourquoi ne pas agiter des drapeaux européens, puisque ce candidat et ceux qui l’ont placé là veulent engager l’Europe dans une voie clairement fédéraliste. Que se cache-t-il, en effet, derrière ces éléments de langage martelés en meetings :  « L'Europe nous rend plus grands. L'Europe nous fait plus forts » ?  Pour le savoir, il suffit de visiter les clauses de son programme européen, dont voici quelques extraits, avec en rouge, ce qui paraît très clairement aller contre notre souveraineté :

  1. « On oppose depuis 10 ans Europe et souveraineté. Il est temps d’affirmer que, sur les grands défis de notre époque (sécurité, migrations, commerce, numérique…), la vraie souveraineté passe par une action européenne, dans un cadre démocratique renouvelé. L’Union européenne est un outil de souveraineté sur bien des sujets ».
  2. « Nous proposerons de mettre en place un Quartier Général européen permanent chargé d’assurer une planification et un contrôle des opérations de défense européenne, en lien étroit avec les centres de commandement nationaux et l’OTAN.Nous proposerons de créer un Conseil de sécurité européen rassemblant les principaux responsables militaires, diplomatiques et du renseignement des États membres ».
  3. « Nous proposerons de renforcer et d’harmoniser la sécurité des cartes d’identité (biométrie) »
  4. «Nous proposerons de créer un budget pour la zone euro avec 3 fonctions (investissements d’avenir, assistance financière d’urgence et réponse aux crises économiques). »
  5. « Nous proposerons de créer un poste de ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro, qui aura la responsabilité du budget de la zone euro, sous le contrôle d’un Parlement de la zone euro, rassemblant les parlementaires européens des États membres »
  6.  « Nous proposerons de créer un « procureur commercial européen », pour vérifier le respect des engagements pris par nos partenaires et sanctionner rapidement leur violation, notamment en matière sociale, environnementale ou fiscale ».

Bref, si je sais lire, cela revient à inspirer la création d’un état fédéral sur le modèle américain sur le vieux continent, et l’on comprend dès lors pourquoi, pour ce jeune Cyber Gédéon issu de « l’ordre cyber-mercantile » du « financier spéculateur » [tel que Gilles Chatelet le théorisa dans son ouvrage Vivre et penser comme des porcs en 1998] « la culture française n’existe pas.

Pour justifier ce projet de disparition de la souveraineté française, les gens qui sont derrière Macron font appel à des bons sentiments qui sont tous e pieux mensonges. Il n’est pas vrai d’affirmer que la fermeture des frontières est un repli sur soi, car l’ouverture des cœurs n’est pas l’ouverture des frontières et n’est en rien garantie par elle.  C'est ce que signifie le fameux « rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César » de l’Évangile. C’est de plus faire peu de cas d’un Islam conquérant dont la dangerosité n’est plus à prouver.

Il est faux de croire que Macron offre la garantie d’une République unie et apaisée. Alors que l’euroscepticisme est majoritaire dans le pays, vouloir imposer un tel projet et toutes les conséquences qui en découlent, notamment sur le code du travail français, c’est prendre le risque d’affrontements sociaux qui relèveraient d’une forme de guerre civile. D’ailleurs, si Macron est élu le 8 mai, nul ne sait qui sera son premier ministre (un centriste ? un socialiste ? un membre de la société civile ?), nul ne sait avec quelle majorité il pourrait gouverner.

Ce candidat prospère sur la liquidation des héritages collectifs (les partis, les nations) : Il est le candidat de l’individualisme et du libéralisme intégral, ce qui n’est nullement garant de paix et de lien social,  mais d’une vision post nationale de l’individu tout puissant, nomade, interchangeable, inculte, dans une société où prospérera l’islam radical sans qu’aucune morale puisse lui être opposée, autre que celle des valeurs républicaines qui ne seront plus que des vœux pieux, si ce n’est déjà le cas. On peut voter Macron si l’on est résolument fédéraliste et si l’on ne croit plus à la possibilité de construire l’avenir de la France sur son histoire millénaire. Mais ne nous faisons pas passer alors pour des patriotes…

Je n'ai pas envie de polémiquer sur les sujets périphériques comme la moralisation de la vie politique, la nouvelle façon de faire de la politique ou l'âge de la potentielle première dame, qui sont autant de tartes à la crême pour divertir l'attention. Dans une telle situation, je voterai sans état d’âme pour Marine Le Pen en n’écoutant pas la propagande médiatique qui bat son plein, dans l'espoir de préserver la souveraineté déjà bien entamée de mon pays, qui est son bien le plus précieux.

17626506_10212879297160971_7535773706711056253_n.jpg

 

13:53 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : macron, le pen, élections présdientielles, france, europe, politique | | |

lundi, 24 avril 2017

2017, le coup d’Etat

Comme pour répondre à la réflexion de bon sens d'une dame que j'entendais dire, lors d'un micro trottoir :"moi, je ne peux pas voter pour cet homme, je ne le connais pas, je ne sais pas d'où il sort"  Je relaye, en attendant une analyse plus personnelle du "montage Macron", cet article particulièrement édifiant, trouvé sur Investig'action 

 

« Une étude un peu approfondie de l’Histoire nous laisse deviner qu’en toute occasion les vraies forces dirigeantes ont à se tenir dans l’ombre des représentants qu’elles se sont choisies, ne pouvant se risquer à s’exposer aux fluctuations événementielles, sous peine de se voir un jour dépossédées de leur puissance ».

                                                                                                                        Louis Calaferte.

AVERTISSEMENT :

Les informations qui ont été utilisées pour cette analyse ont été recoupées et vérifiées conformément aux principes de la charte journalistique de Munich. Elles ont pour origine des articles de presse, interviews télé, images et ouvrages dont les auteurs sont connus et reconnus pour la fiabilité de leurs recherches. Il serait trop long de les énumérer ici. Loin de tout name-droping, vous trouverez en fin de publication les références. Mais tout est vérifiable. Attention, cependant aux sites complotistes, confusionnistes où d’extrême droite. Assurez vous que les sites que vous consultez soient reconnus pour le sérieux de leurs publications. Préférez les sites de recherches universitaires. A ceux qui disent que cet article est complotiste, il s’agit, tout simplement, d’un propos irresponsable qui a pour objectif de discréditer toutes critiques à l’égard de pratiques qui mettent en danger la démocratie. Mais plus grave encore cela permet de les avaliser. Il est urgent de cesser ce genre d’accusation un peu simpliste et de poser les vraies questions. En l’occurence a-t-on oui ou non utilisé l’appareil d’État à des fins de stratégies politiques? Les relais d’influence sont -ils réels ? Les media et les instituts de sondage sont ils indépendants? etc. Ce sont les questions centrales du débat.

Lire la suite ICI

23:06 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : macron, jouyet, hollande | | |

Ce que signifie être macronisé

Je me souviens avoir ressenti en  2012 à quel point l'élection de Hollande serait un mal pour mon pays. Mais je n'imaginais pas que ce mal prendrait l'allure de ce mixte entre le loup de Tex Avery et  Peter Pan que j'ai vu prêt à jouir sur les écrans hier. Ce clown a déjà oublié le policier flingué à bout portant sur les Champs il y a quelques jours, et ne parlons pas des 240 victimes civiles de l'islamisme en France dont il n'a pas l'air de faire grand cas non plus.

Si j'ai entendu un politologue de service expliquer que l'extrême droite et le catholicisme représentaient des risques pour la démocratie, je n'ai pas entendu le mot Islam de la soirée, ni sur BFM ni sur france 2.

En revanche, le candidat de En Marche a tenté d'expliquer qu'il représentait du nouveau alors que tous les désistements en sa faveur, jusqu'à celui de ce décidément veule et faux dur Fillon, ont prouvé avec éclat l'existence avéré de l'UMPS et le peu de renouveau de sa candidature. Comment dire le contraire de ce qui est et nier le réel en toute obscénité : Orwell, au secours ! 

Tous ceux qui ont compris le lien intrinsèque qui unit, contre toute apparence, l'ultralibéralisme de moeurs et de marché pour les riches avec l'Islam le plus totalitaire pour les pauvres ne pourront pas voter pour Macron. Ils n'ont désormais d'autres solutions que de voter massivement pour Marine Le Pen, à moins de consentir à une mutation culturelle égale à la transformation des hommes en rhinocéros chez Ionesco, ce à quoi personnellement, je ne pourrai me résoudre. 

macron,le pen,france,présidentielle,rhinocéros,ionesco,politique,littérature

03:57 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : macron, le pen, france, présidentielle, rhinocéros, ionesco, politique, littérature | | |

dimanche, 12 mars 2017

L'antisémitisme et la gauche hollandaise

Capture.GIF


Toute la gauche et la droite gauchisée s'indignent de cette caricature du banquier Macron mais quand Libé met en scène la judéité de Zemmour, toute la gauche est aux abonnés absents. Manipulation grossière de campagne, et bétise de cette droite au garde à vous devant la bien pensance et la propagande médiatiques ... Tout cela finira mal.

11:51 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmur, macron, antisémitisme, électorale, manipulation | | |

jeudi, 09 mars 2017

Quand les Français ont dit non à l'Europe

Petite révision des événements récents, dans cette émission pour une fois honnête, diffusée sur France 3 le 2 mars. La naissance des éléments de langage et de la propagande dans laquelle se sont enlisés les partis dominants et les hommes politiques contemporains les plus ambigus, comme Sarkozy ou Hollande, qui nous ont conduits à ce désastre.  La naissance et le développement de la fracture démocratique et du coup d'etat institutionnel dont les secousses perdurent encore dans les tréfonds des enjeux de la prochaine "élection présidentielle". 

Un petit joyau à revoir ICI

08:02 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

mardi, 07 mars 2017

Sérieux ...

Sérieux, il y a des gens sensés qui pensent voter pour ce macron  machin ? 


23:54 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (4) | | |

samedi, 04 mars 2017

Le culte des allégories est mauvais pour la démocratie

Juppé , ex-favori des sondages qui s'est ramassé aux primaires, leur meilleure carte pour "faire barrage" , anonnent-t-ils ! S'ils trouvent encore un seul électeur de droite pour aller voter Juppé contre Macron, quand l'opportuniste Bayrou leur aura démontré que c'était la même ligne, et presque la même loge, ils seront forts ! Un parti qui a fait cracher 16 briques aux Français durant les primaires, dont les électeurs ont choisi le candidat, lequel a ses signatures avant tous les autres, et qui se plie aux injonctions du prétendu "ennemi de gauche" en leur balançant dans les gencives celui-là même qu'ils croyaient avoir enfin écarté !... C'est comme le traité rediscuté en coulisses après le référendum de 2005 : on ne voit ça que dans le pays des droits de l'Homme, assurément. Et tout ça pour une prise de position personnelle de principe dudit candidat contre l'avortement, et un engagement politique sensé et courageux contre l'Islam, lesquels dérogent à l'infernale doxa maçonnique qui étrangle le pays ! Le Grand Orient exulte et la Grande Loge de France applaudit à tout rompre ! Ils peuvent, c'est certain, adorer leurs allégories de paiens déifiées, qu'ils auront corrompues à loisir, et répéter à l'envi que la culture française n'existe pas !
Toute cette caste politico-judiciaro-mediatique se rend-elle compte qu'elle ne laisse le choix à des millions d'électeurs qu'entre Marine Le Pen et la rue ?

2048x1536-fit_allegorie-justice-restauree-installee-musee-hospice-comtesse-lille.jpg

Ci dessus : Allégorie de la justice, hospice Comtesse, Lille

08:19 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : juppe, fillon, les républicains, france, socialisme, franc maçonnerie, justice, grand orient | | |

mardi, 28 février 2017

Pas d'amalgame

 
La France paiera cher et longtemps le fait d'avoir installé à l'Elysée il y a cinq ans un médiocre manoeuvrier aussi pervers qu'égocentré.. De même qu'on ne peut confondre quelques policiers sadiques avec la Police, quelques prêtres pédophiles avec l'Eglise, on ne peut confondre quelques juges partisans avec la Justice. Là réside le fameux "pas d'amalgame" dont parlent tous les journalistes, mais que bien peu respectent lorsqu'il s'agit de suivre les lignes éditoriales à la botte du pouvoir en place. Au coup d'Etat permanent de Mitterrand répond assez justement le coup d'Etat institutionnel de Fillon, qui pointe du regard légitimement l'Elysée et son locataire oiseux. Lequel aura beaucoup nuit à la France, c'est le moins qu'on puisse dire.
Je doute que tout cela s'achève paisiblement.

MACRON.gif

15:25 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

dimanche, 26 février 2017

Un bel ouvrage

Reportage d’une chaine française nationale, dévoilant les pages d’un livre balayées par le vent au milieu d’un village syrien bombardé. Commentaire : « un ouvrage de propagande de Daesh… » Propagande, cela ? Tsss tsss. Ce serait confondre le contenu et le contenant et oublier que, comme le dit Mac Luhan « le message, c’est le media ».  Si vous voulez un exemple de véritable propagande, souvenez-vous de qui est Patrick Drahi, franco marocain israélien vivant en Suisse, propriétaire de Libération, L’Express, BFMTV, RMC, président et Directeur général d'Altice, de SFR – Virgin mobile. Puis, regardez BFM et écoutez les commentaires du petit personnel après un meeting de Fillon, de Le Pen, de Macron … Pas besoin de lire les titres cités plus haut le lendemain. Ni ceux appartenant à Xavier Niel & Pierre Bergé, qui soutiennent également Macron (le Monde et l’Obs) Macron, soutenu également par plusieurs membres du Siècle et de Terra Nova, dont Jean Pierre Jouyet, Henri Herman, Alain Minc, Édouard de Rothschild et Jacques Attali. Bernays l’écrivait en conclusion de son brillant Propaganda : « La propagande ne cessera jamais d'exister. Les esprits intelligents doivent comprendre qu'elle leur offre l'outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l'ordre à partir du chaos. » Après, vous êtes toujours libre d’aller voter, de vous sentir libre de votre vote…

emmanuel macron,patrick drahi,jean pierre jouyet,henri herman,alain minc,Édouard de rothschild,jacques attali.

Ci dessous, la liste des soutiens du candidat "anti système" 

Lire la suite