Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 août 2017

Comment peut-on être Français ?

S'il y a une phrase qui ne veut plus dire grand chose, c'est bien celle-ci, "Je suis Français".
Je reviens de Moscou où j'ai beaucoup marché dans la rue, regardé les gens qui travaillent dans les chantiers (toute la ville est en chantier), les magasins, les métros... J'ai parlé à des gens très différents, des croyants, des non-croyants, des "vieux croyants", des gens de classe moyenne plutôt aisée, d'autres moins, d'autres moins encore, des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes... J'ai vu beaucoup de couples dans les rues, et pas de militaires en armes, sinon devant le Kremlin, pour la photo... J'ai l'impression d'avoir vu un peuple uni par une même langue, une même religion, une histoire commune pas forcément drôle. J'ai senti des gens capables d'avoir des désaccords sans que leur société ne se fracture pour autant. 
Bien loin de ce qu'on trouve en France entre les uns et les autres, à tous les niveaux de la société.... la France... Une société fracturée par des minorités sur puissantes et sur agissantes, des élites internationalisées, un peuple défait par sa propre veulerie, perdu dans ses contradictions, qui paraît avoir sciemment trahi son histoire dans des débats oiseux, oublié sa littérature pour un langage de journaleux et qu'on aura à ce point dépolitisé qu'il va bientôt ressemblé à rien, à ce rien que symbolisent jusqu'à la caricature cette Madame Macron surgie d'une salle des profs pour devenir première dame et celui, étrange et déséquilibré, qui joue à être président à ses cotés, au frais du contribuable, pour 5 ans.

Moscou est une ville certainement plus propre et plus sécurisée que ne l'est Paris, et je me dis qu'un Russe débarquant dans la Ville des Lumières a de grandes chance de se croire dans le Tiers Monde... Si bien que la vraie question que je me pose n'est pas "comment peut-on être Russe ?", mais bien "comment peut-on être Français auourd'hui ?" 
Comment le puis-je ?

DSCN1247.JPG

ci-dessus, buste de Molière au musée Pouchkine de Moscou

00:42 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : france, russie, molière, poutine, peuple, politique | | |

Commentaires

Je confirme pour avoir été à Moscou, que c'est une ville plutôt sure, car même en centre ville à Paris c'est Bab El Oued...

Écrit par : Sam | vendredi, 04 août 2017

Répondre à ce commentaire

Bab el oued ? L'île de la cité, l'avenue Montaigne ? Vous avez vu Moscou avec le regard de l'amour. Je suis fréquemment allée garder mes petits enfants à Neuilly et je ne m'y suis jamais sentie en danger.

Écrit par : Julie | samedi, 05 août 2017

Répondre à ce commentaire

Les faits sont tétus : un militaire a été flingué à bout portant à la kalachnikov sur les Champs Elysées, durant un débat "présidentiel". Deux gendarmes agressés devant Notre Dame, et combien d'attentats déjoués... Neuilly, Chatou, soit... Que ne les promenez-vous pas à Stains ou à Bondy ?
Ou simplement porte de la Chapelle ou de Clignancourt, Ou sur le parvis De Beaubourg ? ... on ne voit pas tout cela à Moscou.
J'aime Moscou, oui, et j'aime aussi Paris. Hélas, aujourd'hui, une grande différence existe entre les deux...

Écrit par : solko | samedi, 05 août 2017

Répondre à ce commentaire

Si je puis me permettre, vous n'avez pas passé assez de temps à Moscou pour dire qu'il y règne une sécurité absolue.

Écrit par : Julie | samedi, 05 août 2017

Répondre à ce commentaire

Pas de vendeurs à la sauvette sur la Place Rouge, pas de bandes de Roms dévalisant les touristes rue Arbat et pas de bandes de jeunes des "téci" faisant la loi le long de la Moscova... J'ai quadrillé la petite couronne de Moscou beaucoup à pied mais aussi en métro, jamais je n'ai été importuné. On m'a même spontanément guidé !

Écrit par : Sam | dimanche, 06 août 2017

Répondre à ce commentaire

Il m'est arrivé aussi plusieurs fois d'être spontanément aidé dans le métro. Les Russes de la rue sont conscients du fait que les étrangers ont parfois du mal avec l'alphabet cyrillique.

Écrit par : solko | dimanche, 06 août 2017

Sans doute ce régime très policé veille t il a ce qu'aucun débordement ne vienne ternir l'image du pays. Un de mes neveux est allé à St Petersbourg il y a environ vingt ans, pour travailler, Et il a subi des vols, des mendiants à tous les coins de rue..... sans doute les choses ont elles changé. Des amis ont fait un voyage organisé en Russie il y a environ cinq ans, et' ils en gardent un souvenir des plus mitigé. Il se trouve qu'en ce moment, suite à un souci de santé de mon mari, je réside à Sofia, je ne suis jamais dérangée par qui que ce soit dans la rue, les gens de l'hotel'sont'aux petits soins pour moi.

Écrit par : Julie | lundi, 07 août 2017

Répondre à ce commentaire

L'ère Elstine a été brutale, violente. L'irruption du libéralisme dans une société qui n'était pas préparé a provoqué une guerre entre chacun et chacun, c'était vraiment chacun pour soi, m'ont dit des Russes. L'une m'a même dit : "ma grand mère a vécu la révolution, ma mère la guerre et moi l'ère Elstine", comparant les dommages liés au chambardement, au chaos. C'est ce que votre neveu a dû constater il y a vingt ans. Les choses sont stabilisées considérablement depuis.
Quant à l'état policé dont vous parlez, j'ai l'impression que ça tient plus du fantasme et de la propagande ambiante que du réel, franchement. Je crois à l'heure actuelle les Russes bien plus libres que les Français, taxés de toute part, sommés d'adhérer à une pensée unique et destructrice. En Russie, contrairement à ce qu'on pense et d'après ce que m'ont dit beaucoup de gens, l'Etat fout la paix aux familles et aux individus, contrairement à chez nous où il est sous influence extérieure et se mêle de tout à tout bout de champ.
En ce moment, c'est la France qui déconne, et à plein de niveaux, pas la Russie !!! Je ne sais comment le faire comprendre !
J'espère que votre mari se remettra et que ce qu'il a n'est pas grave. Profitez de Sofia.

Écrit par : solko | lundi, 07 août 2017

Merci pour vos paroles aimables au sujet de mon mari. Il a été opéré en urgence absolue d'une péritonite. Il est rentré en France avant hier, par avion sanitaire, et hospitalisé à Reims. Force m'est de constater qu'à Sofia il a eu en moins de deux heures tous les examens, radio, scanner...et qu'à Reims, le scanner demandé mardi soir par le chirurgien n'avait pas encore été fait hier.......Je trouvé les Français prétentieux, á se figurer qu'à l'étranger, et a fortiori dans les pays de l'est, c'est moins bien que chez nous.

Votre texte me,fait réfléchir.

Écrit par : Julie | jeudi, 10 août 2017

Répondre à ce commentaire

les français sont gavés d'un discours politique sur les"valeurs" en totale contradiction avec la réalité de ce qu'ils vivent. Ils sont, de plus, discrètement mais efficacement mis sous tutelle par cette fameuse "oligarchie" qui a brisé le lien que ce peuple a toujours nourri avec son histoire et avec Dieu. La liberté est un fantôme en France, le scénario est écrit ailleurs et la machine à propagande tourne à plein régime. Le réveil - s'il se produit - sera brutal ... rajoutez à cela (La Fontaine le disait déjà de son temps) que le Français est intrinsèquement prétentieux et bourgeois.
Je souhaite une bonne guérison à votre mari.

Écrit par : solko | jeudi, 10 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.