Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 mars 2017

Le culte des allégories est mauvais pour la démocratie

Juppé , ex-favori des sondages qui s'est ramassé aux primaires, leur meilleure carte pour "faire barrage" , anonnent-t-ils ! S'ils trouvent encore un seul électeur de droite pour aller voter Juppé contre Macron, quand l'opportuniste Bayrou leur aura démontré que c'était la même ligne, et presque la même loge, ils seront forts ! Un parti qui a fait cracher 16 briques aux Français durant les primaires, dont les électeurs ont choisi le candidat, lequel a ses signatures avant tous les autres, et qui se plie aux injonctions du prétendu "ennemi de gauche" en leur balançant dans les gencives celui-là même qu'ils croyaient avoir enfin écarté !... C'est comme le traité rediscuté en coulisses après le référendum de 2005 : on ne voit ça que dans le pays des droits de l'Homme, assurément. Et tout ça pour une prise de position personnelle de principe dudit candidat contre l'avortement, et un engagement politique sensé et courageux contre l'Islam, lesquels dérogent à l'infernale doxa maçonnique qui étrangle le pays ! Le Grand Orient exulte et la Grande Loge de France applaudit à tout rompre ! Ils peuvent, c'est certain, adorer leurs allégories de paiens déifiées, qu'ils auront corrompues à loisir, et répéter à l'envi que la culture française n'existe pas !
Toute cette caste politico-judiciaro-mediatique se rend-elle compte qu'elle ne laisse le choix à des millions d'électeurs qu'entre Marine Le Pen et la rue ?

2048x1536-fit_allegorie-justice-restauree-installee-musee-hospice-comtesse-lille.jpg

Ci dessus : Allégorie de la justice, hospice Comtesse, Lille

08:19 Publié dans Sur le vif | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : juppe, fillon, les républicains, france, socialisme, franc maçonnerie, justice, grand orient | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.