Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 juillet 2010

Bêtes en cours, et cetera

article_2806-FRA06-BETTENCOURT.jpg

Ce qui est emmerdant dans cette histoire, c'est qu'en tapant sur Sarkozy, on va se retaper ces cochonneries de soc', et en tapant sur les soc', on se retapera les cochonneries de Sarkozistes, et cetera. Pognon et politique, ça rime pas mais ça commence tout pareil. Piteux spectacle à l'Assemblée Nationale hier, vraiment. Une malédiction sans fin, les arrivistes... C'est comme au foot : Blanc lavera-t-il plus blanc que Domenenech ?

14:15 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : bettencourt, france, woerth | | |

Commentaires

Je n'ai pas trop d'illusions non plus. Je ne baisserai cependant pas les bras en 2012. Il y a quand même des limites à ne pas franchir. Et ce n'est pas pour les socialistes que je voterai, pour la droite (disons dure afin de créditer encore un peu les socialos de qqchose) encore moins évidemment.

Écrit par : Michèle | jeudi, 08 juillet 2010

@ Michèle : Vous savez bien que le vote qui compte est celui du deuxième tour. Et là !!!

Écrit par : solko | jeudi, 08 juillet 2010

Je suis d'accord avec vous Roland, mais si ce raisonnement autorise à ne pas voter au premier tour, ou ne pas voter du tout, comment donner la mesure de ce que l'on pense ?
En même temps je ne perds pas de vue que le grand nombre d'abstentions aux dernières élections en France n'a pas soulevé de grands débats chez les politiques.
Mais on ne se refait pas. Je ne baisserai les bras qu'en mourant et là c'est une autre paire de manches...

Écrit par : Michèle | jeudi, 08 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.