Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 janvier 2020

Frédéric Fromet est un pédé

Frédéric Fromet est assurément un pauvre pédé. C'est tout ce qu'on apprend en l'écoutant. Il ignore à coup sûr la malignité, la férocité et la voracité occulte du pouvoir LGBT dont il sert les intérêts, soit par perversité, soit par stupidité, soit pour des raisons plus bassement matérielles. Comme il ignore la justice et la miséricorde du pouvoir de Dieu qu'il provoque aussi aveuglement.
Dans un Etat qui ferait encore un usage rationnelle de la liberté d'expression, il serait tout simplement mis hors d'état de nuire par l'indifférence générale des citoyens. Cependant, dans une société qui fait du scandale gratuit et de la provocation vaine une marchandise, de la dévastation des esprits une politique et de la haine de soi un mode d'être, ce pauvre pédé et sa ridicule pantomime sont érigés en modèle de la mondanité ironique dominante, de la culture d'état où tout est inversé. C'est ce qu'on appelle être "en marche".
L'époque, dans sa totalité, est à vomir. Mais toutes les prophéties nous le disent : la France qui a corrompu l'univers par son apostasie va encore descendre bas, très bas. La Vierge ne peut effectivement plus retenir parmi nous le Bras de Son Fils, voilà pourquoi ce genre d'énergumènes qui ne mérite même pas l'intérêt de trois gamins dans une cour de récréation plastronne au sommet de l'affiche. Mais cette chute est le prélude à un redressement qui s'opérera dans le secret, lentement, par la prise de conscience de chacun de l'ignominie d' un tel spectacle, et un retour de chacun à la raison tout d'abord, au Saint-Esprit ensuite...


13:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frederic fromet, france inter, lgbt, propagande, provocation | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.