Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Insurrections lyonnaises

 

On trouvera ici un résumé des événements de novembre 1831

rédigé à partir des textes de Fernand Rude

 

insurrectiondelyon.jpg

bf64_35.jpg

 

 

Depuis le début de l’automne 1831, la somme des impôts exigée à la classe ouvrière de Lyon s’étant trouvée triplée, voire pour certains cas quintuplée, les maires de Lyon et des communes environnantes avaient signalé au préfet en place, Bouvier du Molart le risque imminent de troubles à la tranquillité publique. A titre d'information, les salaires, pour les compagnons tisseurs, n’excédaient pas un franc par jour, quand le kilo de pain valait en moyenne 0,40 franc. Et de fait, dès le 8 octobre 1831, fut convoquée une première assemblée générale de chefs d’ateliers ; on y divisa en 40 circonscriptions la ville de Lyon et ses faubourgs, ce qui permit de répartir les 8000 chefs d’ateliers d’alors en sections de 200 chefs d’atelier. Leur revendication principale était de contraindre les fabricants à augmenter le prix de la façon.

 

Lire la suite ICI :

 http://solko.hautetfort.com/archive/2007/11/05/le-mois-des-canuts-7-premieres-derobades.html

 

puis ICI :

 

http://solko.hautetfort.com/archive/2007/11/10/le-mois-des-canuts-12-premiers-coups-de-feu.html

 

puis ICI :

http://solko.hautetfort.com/archive/2007/11/16/le-mois-des-canuts-16-renforts-rive-gauche.html

 

enfin ICI :

http://solko.hautetfort.com/archive/2007/11/29/le-mois-des-canuts.html

 

 

Écrit par Solko Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.